LA CHAMBRE D'HÔTES : traditionnelle et conviviale

 

DEFINITION

A l’origine, la chambre d’hôte se destinait à l’accueil des pauvres au sein de monastères mais elle a réellement pris toute sa signification en Allemagne, au début du XIXème siècle, avec les séjours de familles bourgeoises qui, ne pouvant s’offrir de résidences secondaires, passaient leurs vacances chez des agriculteurs en campagne.

Les articles 324-13, 324-3 et 324-14 du Code du Tourisme définissent aujourd’hui les chambres d’hôtes comme étant « des chambres meublées situées chez l'habitant en vue d'accueillir des touristes, à titre onéreux, pour une ou plusieurs nuitées, assorties de prestations. » Les chambres doivent donc être situées dans l’habitation principale de l’exploitant, ou à proximité immédiate (dépendance annexe à l’habitation).   

L'activité de location de chambres d’hôtes mentionnée à l’article L. 324-3 est « la fourniture groupée de la nuitée et du petit déjeuner. Elle est limitée à un nombre maximal de cinq chambres pour une capacité maximale d’accueil de quinze personnes. L’accueil est assuré par l’habitant. Chaque chambre d'hôte donne accès à une salle d'eau et à un WC. Elle est en conformité avec les réglementations en vigueur dans les domaines de l'hygiène, de la sécurité et de la salubrité. La location est assortie, au minimum, de la fourniture du linge de maison. »

  • Usage de l’appellation « chambre d’hôtes »

Le cadre légal ayant défini les caractéristiques de la chambre d’hôte, toute appellation utilisée hors de ce cadre sera qualifiée non réglementaire et sera soumis à des sanctions, le Code du Tourisme précise d’ailleurs que « l'usage des dénominations et appellations réglementées par le présent titre, de nature à induire le consommateur en erreur, est interdit et puni des peines prévues à l'article L. 121-6 du code de la consommation. »  De ce fait, pour toutes les structures n’entrant pas dans la définition règlementaire du Code du Tourisme (plus de cinq chambres ou sans petit-déjeuner…), doit utiliser une autre appellation que « chambre d’hôtes », comme par exemples « chambre meublée » ou « chambre chez l’habitant ». Pour autant, le propriétaire ne sera pas dispensé de répondre aux obligations sociales, fiscales et règlementaires liées à la formule d’hébergement choisie.

L’activité de chambre d’hôte relève donc d’une prestation « Bed and Breakfast » chez l’habitant, enclin à proposer un accueil personnalisé, convivial et à faire découvrir et partager les spécificités de sa région.

La prestation table d'hôtes complète souvent l'activité chambre d'hôtes.

OBLIGATIONS REGLEMENTAIRES

Les chambres d’hôtes mises en location ont l’obligation d’être en conformité avec les réglementations sur l'hygiène, la sécurité et la salubrité. Le ménage des chambres et des sanitaires doit être assuré quotidiennement, sans frais supplémentaires. L’hygiène alimentaire relative aux repas servis (petit déjeuner/table d’hôte) est règlementée, même si l’activité est occasionnelle.

Selon la loi sur la décence des logements en location, la surface habitable d’une habitation doit être au minimum de 9m² en vertu de l'article 4 du décret n° 2002-120 du 30 janvier 2002. La hauteur sous plafond ne doit pas être inférieure à 2,20 m. Dans le cas d’une rénovation ou d’une création ou simplement pour des raisons commerciales, la superficie minimum d’une chambre doit être de 12 m² minimum.

D'autres règlementations relatives aux chambres d'hôtes sont obligatoires. Consultez-les en cliquant ici.

POURQUOI UN LABEL ?

Obtenir un label c’est s’engager dans une démarche de qualité

Un label certifie la qualité de l’hébergement selon des chartes de qualité. Rejoindre une marque ou un label est donc une garantie supplémentaire de répondre aux critères de confort et d’équipement souhaités par le client.
Pour le propriétaire, l’adhésion à un label permet :

  • D’être soutenu techniquement dans la mise en œuvre de son projet,
  • D’être informé des nouvelles règlementations et des nouvelles tendances afin d’adapter son produit,
  • De bénéficier de la notoriété d’un réseau et de ses outils de communication, de promotion et de commercialisation,
  • Sous certaines conditions, de prétendre à des aides financières.

QUELS LABELS POUR MES CHAMBRES D'HÔTES ?

Parmi les labels à destination des chambres d'hôtes, on retrouve :

  • - Qualité Tourisme Ile de La Réunion (QTIR)
  • - Clévacances
  • - Tourisme & Handicap
  • - Gîtes de France
  • - Accueil Paysan
  • - Fleurs de Soleil

(...)

LES THEMATIQUES, une forte valeur ajoutée

Très recherchés par les clients et très en vogue, les hébergements à thème font la une de tous les médias et contribuent à la notoriété des chambres d’hôtes.
C’est la raison pour laquelle THEMATISER votre hébergement apporte les plus suivants :

  • Se démarquer vis-à-vis de la concurrence,
  • Cibler sa clientèle et faciliter son choix,
  • Etre mieux référencé,
  • Etre repéré par les médias, les guides spécialisés,
  • Augmenter son chiffre d’affaires

Pour accroître le confort, le bien-être et la qualité de vie de vos clients, dans le respect de l’environnement, il existe des solutions éco responsables.
Dès la conception de votre hébergement, favorisez l’usage des matériaux à faible nuisance. Limitez la consommation d’énergie en équipant votre structure d’ampoules basse consommation, d’appareils électroménager de classe A, A+.
Installez des récupérateurs d’eau de pluie pour l’arrosage, le chauffe-eau solaire… Associez votre clientèle au tri sélectif.
Pensez aux abords en soignant visuellement les espaces, en privilégiant les plantations d’essences locales.

Le saviez-vous ?

=> Certains labels nationaux, tels que Clévacances ou Gîtes de France développent des hébergements à thèmes : insolite, pêche, environnement, affaires, charme, bien-être, etc.

=> Afin d'entrer dans une démarche éco responsable reconnue, optez pour un écolabel : Clef verte, écolabel européen, Green Globe... qui sont aujourd'hui des empreintes reconnues à l'échelle internationale.

QUI CONTACTER ?

Un doute sur le choix de votre activité ? Besoin d'être guidés par des techniciens experts ? L'IRT vous accompagne !

Contactez la Cellule d'accompagnement aux porteurs de projets en précisant en objet la commune concernée par votre projet : projet(at)reunion.fr